QUELLE DIFFÉRENCE ENTRE UNE SOLUTION SAAS ET UNE SOLUTION CLOUD

QUELLE DIFFÉRENCE ENTRE UNE SOLUTION SAAS ET UNE SOLUTION CLOUD

QUELLE DIFFÉRENCE ENTRE UNE SOLUTION SAAS ET UNE SOLUTION CLOUD


Ça y est, lors de votre dernier « codir » tout le monde s’est (enfin ?) mis d’accord sur le fait que l’entreprise devait concentrer ses efforts sur son cœur de métier et externaliser certaines fonctions. C’est l’heure de passer au cloud ! CRM, RH, facturation, contrats, échanges de fichiers, sauvegarde ou synchronisation multi devices, tout y passe.

Mais voilà… Lorsque vous interrogez votre moteur de recherche préféré en quête du meilleur éditeur de logiciel dans le cloud, celui ci vous répond : Cloud, IaaS, SaaS, SaaS dédié etc. Alors voici comment faire le tri.

Vous le savez déjà le cloud c’est : changer votre structure de coûts (opex vs capex), réduire l’exploitation de vos infrastructures, assurer la confidentialité vos données, ou encore garantir une continuité de service en cas de sinistre dans vos locaux.

Ça marche comment ?



Commençons par une illustration. Si l’on faisait une analogie entre le cloud et un logement on pourrait la présenter de la façon suivante :
  • Le IaaS (Infrastructure as a Service)  vous louez la machine virtuelle dotée d’une certaine puissance de calcul, de mémoire et de stockage, mais il vous reste à acheter les licences logicielles et les paramétrer pour répondre à votre besoin métier. C’est un peu comme louer un appartement vide : vous disposez des murs mais vous devez choisir et acheter les meubles et la déco.
  • Le SaaS (Software as a Service) : c’est un logiciel en ligne conçu pour répondre au mieux à vos besoins quotidiens. C’est comme un appartement meublé : si la visite vous a plu, vous pouvez rester tant que vous payez, vous n’avez rien à faire et aucun frais à avancer.
  • Le SaaS dédié, enfin aurait les mêmes bénéfices que le SaaS mais en version maison individuelle : ni voisins ni parties communes. On parle ici d’une infrastructure qui vous est dédiée même si le logiciel ressemble à s’y méprendre a celui que vous avez testé en SaaS « traditionnel ».

IaaS, SaaS… et le cloud dans tout ça ? Si vous êtes en train de lire cet article c’est probablement justement parce qu’il y a aujourd’hui une ambiguïté sur la définition du cloud. Une rapide recherche sur le net vous donnera quelque chose du genre : « ensemble de processus qui consiste à utiliser la puissance de calcul et/ou de stockage de serveurs informatiques distants à travers un réseau, généralement Internet » (source wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cloud_computing)

Ça ne vous rappelle rien ? C’est la définition du IaaS !
En lisant entre les lignes vous vous apercevrez qu’il s’agit de définir « cloud computing » et pas seulement « cloud » qui à part un « nuage » ne désigne pas grand chose.

Nous y voilà. A l’origine on parlait de cloud computing pour désigner le IaaS. Ce terme a subit une mutation en français pour devenir tout simplement « le cloud » dont le spectre s’est rapidement étendu à toutes les entreprises fournissant du logiciel à la demande sur internet.

En conclusion, si votre objectif est simplement de vous décharger de la gestion de vos serveurs et de basculer sur un modèle locatif plutôt qu’en acquisition, orientez vos recherches vers les opérateurs de IaaS

Si vous avez besoin d’un logiciel à la demande sans les inconvénients techniques et financiers liés à son installation, sa maintenance et sa mise à jour, tout en bénéficiant d’un maximum de sécurité, le SaaS est fait pour vous.

Si de plus un cloisonnement logique des données via des mécanismes poussés de chiffrement ne vous suffit pas. Si vous vous sentez plus à l’aise lorsque vos données ne côtoient jamais les mêmes serveurs ou les données d’autres clients, alors vous êtes candidat au SaaS dédié.

Quelque soit votre profil, passer au cloud signifie confier vos données à un tiers. Choisissez en priorité un partenaire en qui vous avez confiance. Privilégiez les acteurs qui ont fait leurs preuves et qui présentent les meilleures garanties, aussi bien d’un point de vue technique, que financier ou juridique.




{{titrenews}}

- Ce champ est obligatoire !  - Le nom doit contenir au moins 4 caractéres  
- L'adresse email n'est pas valide !  - Ce champ est obligatoire !  - Cette adresse email est trop court ! 

{{titrecontact}}

Téléphone

{{tel}}

Suivez-nous

Addresse

{{adress}}