Microsoft Ventures investit dans la start-up Workboard

Microsoft Ventures investit dans la start-up Workboard

Microsoft Ventures investit dans la start-up Workboard


La start-up californienne Workboard qui propose une offre SaaS en gestion de projets opérationnels a levé 9,3 millions de dollars auprès de trois investisseurs dont les nouveaux venus Microsoft Ventures et Floodgate.

L'effervescence autour de la datavisualisation (Qlik, Tableau, Dig Dash, SAS Visual Analytics...) ne se limite pas seulement aux directions métiers et DSI et dépasse le cadre des acteurs de la BI traditionnels. C'est le cas par exemple de Workboard, start-up américaine spécialisée depuis 2013 dans la gestion de projets opérationnels en mode SaaS, qui reprend les ingrédients qui font la force de la dataviz (temps réel, facilité de prise en mains...). En les appliquant à l'élaboration d'indicateurs mesurant l'évolution des atteintes des objectifs et priorités stratégiques de l'entreprise.

Après avoir récolté 2,75 millions de dollars lors de son amorçage, la jeune pousse californienne - fondé par Deidre Paknad à l'origine de PSS Systems racheté en 2010 par IBM - a monté d'un cran ses ambitions en annonçant une levée de fonds de 9,3 millions de dollars. Outre Cherry Tree Investments, deux autres investisseurs ont participé à ce tour de table à savoir Floodgate et Microsoft Ventures. « Workboard optimise la gestion de la stratégie pour une prise de décision plus rapide et une meilleure implémentation », a indiqué Nagraj Kashyap, vice-président de Microsoft Ventures. « C'est une solution prometteuse à un moment où les entreprises cherchent à transformer tous les aspects de leurs activités ».

Samsung, Sony et IBM comme clients



Workboard est proposé en trois formules : Basic Team (gestion des projets et du travail, automatisation des rapports, tableaux de projets, intégration à Slack et Google...) à 9 dollars par utilisateur et par mois. La deuxième formule est Elite Team (20 dollars par utilisateur par mois) ajoutant les fonctions d'objectifs intégrés aux rendez-vous, heatmaps, réunions de groupes...). Enfin, Elite Enterprise (50 dollars par utilisateur par mois) propose en plus (et entre autres) du SSO, de la conciergerie et des indicateurs d'objectifs avancés. Parmi ses clients, la start-up affiche de belles références : Samsung, IBM, Sony, Slack...




{{titrenews}}

- Ce champ est obligatoire !  - Le nom doit contenir au moins 4 caractéres  
- L'adresse email n'est pas valide !  - Ce champ est obligatoire !  - Cette adresse email est trop court ! 

{{titrecontact}}

Téléphone

{{tel}}

Suivez-nous

Addresse

{{adress}}