Facebook : la reconnaissance faciale pour lutter contre l’usurpation d’identité

Facebook : la reconnaissance faciale pour lutter contre l’usurpation d’identité

Facebook : la reconnaissance faciale pour lutter contre l’usurpation d’identité


Facebook annonce de nouveaux outils optionnels pour lutter contre l’usurpation d’identité. La firme souhaite ainsi aider ses utilisateurs à trouver des photos non taguées, mais également à détecter si d’autres personnes tentent d’utiliser leurs images comme photo de profil. Une fonctionnalité pour les utilisateurs ayant une déficience visuelle a également été annoncée, afin de leur permettre de mieux identifier les personnes sur les photos affichées à l’écran.

Une notification dès que vous apparaissez sur une photo, que vous soyez tagué ou non Si vous êtes sur une photo et que vous faites partie de l’audience potentielle de ce post, Facebook vous informera par une notification et ce, même si vous n’avez pas été tagué. Vous gardez ainsi le contrôle sur votre image et pouvez choisir de vous identifier ou non, mais également de contacter la personne qui l’a postée.

A noter que Facebook respecte les paramètres de confidentialité choisis par les internautes lorsqu’ils postent une photo sur le réseau social (visible par les amis, public ou public personnalisé). Si vous ne faites pas partie de l’audience potentielle du post, vous ne recevrez donc pas de notification à ce sujet.

Facebook, la reconnaissance faciale
Facebook, la reconnaissance faciale


La reconnaissance faciale pour lutter contre l’usurpation d’identité



Afin que les utilisateurs se sentent en confiance lorsqu’ils ajoutent des photos d’eux-mêmes sur le réseau social, Facebook va commencer à utiliser la technologie de reconnaissance faciale. L’objectif : empêcher les usurpations d’identité en informant la victime quand une personne se sert de ses photos comme photo de profil.

La technologie (similaire à celle qui suggère de taguer certains amis sur des photos ou vidéos), analyse les pixels dans les photos que vous avez déjà tagué et génère une chaîne de nombres appelée « modèle ». Lorsque des photos et des vidéos sont téléchargées sur les systèmes, Facebook les compare ensuite au modèle.

Vous seuls autorisez (ou non) Facebook à vous identifier dans les photos et vidéos. A terme, un seul bouton marche/arrêt vous permettra de d’activer ou de suspendre les outils de reconnaissance faciale. Les utilisateurs ont en effet fait part de leur souhait d’avoir une interface de contrôle simplifiée, pour éviter de paramétrer une à une chaque fonctionnalité.

Facebook, la reconnaissance faciale

Une fonctionnalité pour les utilisateurs ayant une déficience visuelle

Facebook a également développé une fonctionnalité pour les utilisateurs ayant une déficience visuelle. Initialement prévue pour leur permettre d’identifier plus facilement des objets, cette technologie permet dorénavant de décrire l’environnement du cliché ainsi que les personnes qui y figurent.



A noter que ces nouveaux outils sont déployés dans de nombreuses régions du globe, excepté au Canada et en Europe où la reconnaissance faciale est encore un sujet sensible. Pour devancer les sceptiques, Facebook a également publié un communiqué intitulé : « dois-je avoir peur de la technologie de reconnaissance faciale ? ». La firme y parle du fonctionnement de la technologie, de ses usages et avantages mais aussi de sa responsabilité face au contrôle de ces données ultra sensibles.






{{titrenews}}

- Ce champ est obligatoire !  - Le nom doit contenir au moins 4 caractéres  
- L'adresse email n'est pas valide !  - Ce champ est obligatoire !  - Cette adresse email est trop court ! 

{{titrecontact}}

Téléphone

{{tel}}

Suivez-nous

Addresse

{{adress}}